menu close menu

Projet européen

Un monastère bénédictin pour l’Europe du XXIème siècle

Saint Benoît a été déclaré par Paul VI, Patron de l’Europe. C’est sa Règle qui rythme la vie quotidienne au monastère. En 1972, Monseigneur Elchinger, alors Évêque de Strasbourg, a voulu que dans son diocèse soit soutenue la construction de l’Europe par la prière en un lieu identifié par tous les diocésains. C’est ainsi qu’il demande aux moniales bénédictines de Rosheim de prier pour la paix et l’unité de cette nouvelle entité. Quelques années plus tard, en 1993, son successeur Monseigneur Brand encourage cette dimension européenne au monastère. Depuis, les moniales soutiennent plus particulièrement par leur prière le travail de l’Observateur Permanent du Saint Siège au Conseil de l’Europe.

image16
La vierge aux bras étendus. Verrière du Choeur de la cathédrale de Strasbourg.

VA, QUITTE TON PAYS . . . (Gen. 12,1)

Les moniales désirent ouvrir leur monastère à des jeunes et à des soeurs Bénédictines venues de toute l’Europe qui souhaiteraient

– prier pour les vocations, pour la Paix et l’Unité de l’Europe.

– adorer la Présence réelle du Christ au Très Saint Sacrement.

– participer à la vie monastique menée à Rosheim en apportant leurs propres richesses spirituelles et culturelles. Ainsi la communauté sera-t-elle signe que l’unité est possible.

Que les Monastères prêts à s’unir à ce projet veuillent bien nous faire part de leurs suggestions.